Le blocage de la VOIP au Maroc est illégal.


     2


Alaa-eddine

VOIP-globe

Contrairement à ce que l’ANRT prétend ; les applications de VOIP gratuites  ne violent pas la loi, c’est même leur blocage qui pourrait être illégal.

explications :

Dans le communiqué officiel de l’ANRT il est question de trois points justifiant l’interdiction.

1 – “L’établissement et l’exploitation de réseaux publics de télécommunications ainsi que la fourniture des services de téléphonie au public sont soumis au régime des licences …”

2 – “L’acheminement de tout trafic téléphonique à destination du client final ne peut être assuré que par des exploitants de réseaux publics de télécommunications, dans les conditions fixées par les cahiers des charges des licences dont ils sont attributaires”

3 – “L’exploitation commerciale et l’utilisation du protocole IP pour la fourniture des services de télécommunications ont été encadrées par la décision de l’ANRT n° 04-04 du 6 avril 2004 relative au statut de la téléphonie sur IP. “

il y a là, déjà, une confusion entre fourniture de service, infrastructure, acheminement …etc
si on simplifie les trois points, voici les différents motifs d’interdiction qui en ressortent.

  • l’établissement et exploitation d’un réseau publique de télécommunication
  • l’acheminement de trafic téléphonique
  • l’exploitation commerciale du protocole IP
  • la fourniture de services de téléphonie au public

Dans cet article, nous allons confronter les applications VOIP à chacun de ses points, pour voir si ceux-ci peuvent être des arguments d’interdiction, mais d’abord ….

Qu’est ce que la VOIP ?

Pour comprendre le principe de fonctionnement d’une application VOIP, regardez ce schéma
VoIP

une application VOIP, est une programme  qui :

  • Enregistre votre voix
  • La découpe en morceaux
  • La transmet à votre interlocuteur

l’interlocuteur dispose d’une application qui :

  • Récupère les morceaux
  • Les rassemble
  • Puis les diffuse

C’est comme si vous enregistriez des fichiers audio, et que vous les transmettez très rapidement à votre interlocuteur,
c’est juste qu’ici c’est un logiciel qui le fait à votre place.

 

Pourquoi la VOIP n’est pas de la téléphonie ?

Tout simplement par ce que la VOIP représente juste des protocoles de transport de la voix (tout comme HTTP est un protocole pour transporter du texte riche, et RTSP un protocole de streaming de données)

Il existe des services téléphoniques qui utilisent les protocoles VOIP et il existe des services téléphoniques qui utilisent d’autres protocoles, on appel ceux qui utilisent la VOIP : la Téléphonie sur IP (ou TOIP).
la téléphonie sur IP requiert une infrastructure réseau propre, des équipements de type IPBX + un protocole de signalisation (SIP en est un) + un protocole de VOIP  …. etc
la téléphonie sur IP est généralement exploitée commercialement, le client paye un abonnement, et dispose d’un terminal téléphonique branché au réseau TOIP.

Voici un schéma d’une architecture de téléphonie sur IP

TOIP-SIP

en gros, quand on parle de VOIP on parle d’un protocole de transmission de la voix, quand on parle de téléphonie IP on parle d’architecture réseau et d’infrastructure.

D’ailleurs, la décision à laquelle l’ANRT se réfère pour cadrer l’utilisation de la téléphonie sur IP ne stipule nul part la VOIP mais parle de “l’exploitation commerciale de la Téléphonie sur IP”.

l’ANRT tente de faire croire que la même décision s’applique aussi bien  pour la téléphonie sur IP que pour la VOIP.

 

à titre de comparaison, prenons le protocole RTSP, ce dernier peut aussi bien être utilisé par un service de streaming vidéo, comme youtube ou vimeo, que par une chaine de télévision pour diffuser ses émission. les lois qui s’appliquent à la chaine de télévision ne s’appliquent pas à youtube et vimeo.

Les applications utilisant VOIP sont-elles illégales ?

Maintenant que nous avons fait la distinction entre VOIP et TOIP, reprenons les différents motifs d’interdiction pour voir si les applications VOIP les respectent.

1 – l’établissement et l’exploitation d’un réseau publique de télécommunication
Aucune des applications bloquées n’a mis en place et exploité un réseau de télécommunication propre à elle (à moins que vous ayez un fil téléphonique, un fil Skype, et un fil whatsapp qui arrivent chez vous …. )
elles utilisent toutes  internet pour faire transiter les données, comme n’importe quel site web, service vidéo, musique ou autre.

2 – l’acheminement de trafic téléphonique
Aucune des applications bloquées n’achemine son trafic, c’est le réseau internet, puis le réseau de l’opérateur historique qui achemine le trafic, tout comme il achemine le trafic Google, Facebook, ou youtube …etc il n y a là aucune violation.
De plus, le trafic des applications tel que Skype ou Whatsapp n’est pas un trafic téléphonique, c’est un trafic voix : ce sont des bouts de fichiers audio envoyés/reçus par des logiciel, et non par des terminaux téléphoniques.

3 – l’exploitation commerciale du protocole IP
Dans le contexte des abonnements internet, les seuls qui exploitent commercialement le protocole IP sont les trois opérateurs, aucune des application ne vous facture vos appels. (si vous avez reçu une facture de Facebook vous demandant de payer vos appels Whatsapp c’est une arnaque ;))
il existe bien entendu des services payants qui vous permettent d’appeler des lignes téléphoniques moins cher via l’application VOIP ou de recevoir des appels téléphoniques entrant, Skype par exemple fourni cette option, mais celle-ci était de toute manière interdite au Maroc avant le blocage de la VOIP, et skype le précise bien ici (https://support.skype.com/en/faq/FA1325/which-countries-can-i-call-using-skype-to-go)
ces fonctions payantes ne font pas partie de la problématique actuelle, qui est le blocage des services VOIP gratuits.

4 – la fourniture de service de téléphonie au public
Qui dit service téléphonique, dit numéro de téléphone, combiné …etc et du coté réseau, il faut des équipements de type IPBX, passerelles …etc comme nous avons déjà vu plus haut.
Les applications VOIP qui ont été bloquées ne vous fournissent pas de numéro, au mieux elles utilisent votre numéro de téléphone pour vous identifier, mais en aucun cas celles-ci ne gèrent votre numéro, la preuve, vous pouvez ne pas avoir de numéro et avoir uniquement une connexion wifi pour utiliser les services, et vous pouvez changer de numéro de téléphone en gardant le même identifiant de votre application VOIP.

Il est donc clair que les arguments d’interdiction avancés ne tiennent pas la route, ils sont en dehors du cadre de la décision émise par l’ANRT, car celle-ci était censée réglementer à l’exploitation commerciale de la téléphonie sur IP et non aux applications gratuites utilisant un protocole VOIP.

Pour bien comprendre la problématique
Aujourd’hui si vous souhaitez créer une chaine de télévision au Maroc, vous êtes obligés de demander l’autorisation à l’ANRT, ce qui est tout à fait normal.
Mais si vous créez votre chaîne youtube, qu’elle diffuse en live ou en différé ? est-il logique de demander une autorisation à l’ANRT ?
Youtube doit-il avoir besoin d’autorisation de l’ANRT pour diffuser votre flux ?

Et on peut étendre ceci à tout un tas de services en ligne :
L’email permet d’envoyer des courriers électroniques sans timbres postaux, faut-il l’interdir ?
Les blogs permettent de publier ses propres articles sans passer par un journal, faut-il les interdir ?

L’intervention de M. Ahizoune

Sur une vidéo partagée sur Facebook on entend M. Ahizoune dire à propos du blocage de la VOIP qu’un pays qui se respecte doit respecter ses lois ;
comme je viens de l’expliquer les applications VOIP ne sont en aucun cas illégales.
mais en dehors de ça, je dirais : un pays qui se respecte doit surtout savoir évoluer et faire évoluer ses lois … car le monde avance, et il avancera avec ou sans nous.

M. Ahizoune raconte aussi que ça le touche qu’à cause de la coupure de la VOIP des familles ne peuvent plus appeler leurs proches ou leurs enfants étudiants à l’étranger, mais que l’impacte n’est pas si important que ça.

Qu’en est-il des cours en ligne ? de webinar ? de conférences de travail ?

Qu’en est-il des étudiants Marocains qui passent leur entretient d’accès à des écoles étrangères ou à des entreprises via la VOIP ?

Qu’en est-il des PME/TPE/Startups qui sont en contact avec leur clientèle étrangère grâce à la VOIP ?

une PME Marocaine peut-elle se payer des services de visio conférence professionnels pour pouvoir discuter avec un client à l’étranger ?

peut-elle se payer ne serait-ce que le cout des appels téléphoniques ? sachant que les conférences de travails peuvent durer plusieurs heures ? et il est souvent question de plusieurs conférences pour conclure un projet .

     En fin d’année dernière J’ai eu des conférences de travail avec un client Américain via Skype, nous étions trois interlocuteurs, un au Maroc, un aux USA et un en France ; grâce à la VOIP nous avons pu étudier, négocier, répondre à un appel d’offre, et le remporter face à 4 sociétés concurrentes de pays différents.
grâce à la VOIP nous avons fait rentrer des devises au Maroc, tout en assurant la survie de notre entreprise pour 6 mois.
Sans la VOIP nous n’aurions pas eu ces contrats, et je sais que les exemples de ce type sont très nombreux, car aujourd’hui le monde entier travail de cette façon.

Comment convaincre un client ou un investisseur dans le numérique, d’investir au Maroc s’il vous invite à une conférence en ligne et que vous lui répondiez : ” Désolé monsieur, chez nous c’est bloqué ”  ?

Dans ce blocage de la VOIP tout le monde est perdant : les consommateurs, les entreprises, les clients et le pays.
tout le monde, sauf les trois opérateurs téléphoniques …

Conclusion

Le Maroc a déjà raté plusieurs virages qui auraient pu lui donner un élan le rapprochant un peu des pays développés, aujourd’hui le virage technologique est à notre portée.
On peut choisir de le prendre, et se donner une chance pour jouer un rôle dans le monde des technologies.
Ou choisir encore une fois de nous renfermer sur nous même, et attendre le prochain virage qui arrivera dans un siècle ou deux … ou peut être jamais.

Le monde avance, et il avancera avec ou sans nous … ce n’est pas en interdisant l’usage de technologies qu’un pays affirme sa souveraineté. un pays affirme sa souveraineté en apportant quelque chose à ces technologies, en devenant contributeur, pas censeur.

Pour finir je voudrais passer un message aux responsables qui gèrent le domaine des NTIC dans le pays :

Aujourd’hui, le Maroc vie un tournant, des jeunes veulent entreprendre, des PME travaillent dur pour créer de la valeur ajoutée,
des startups innovent et se forgent un chemin dans la jungle mondiale des technologies , des autodidactes génèrent des revenus importants via internet.
ça bouillonne d’idées et de créativité !

Aujourd’hui nous vous demandons, chers responsables, de ne pas nous aider !
Nous ne voulons pas de soutient, ni de financement, ni de support, ni de publicité … nous voulons juste la paix

Nous souhaitons juste que vous arrêtiez de nous mettre de battons dans les roues.



 

A lire également

 
  • Su Zi

    Excellent article!

  • Hicham

    tbarkllah 3lik! khassna ntherko