5 points pour comprendre ce qu’est une startup.


    


Alaa-eddine

Je pense ne pas être le seul à avoir fait ce constat : nous sommes à l’ère des startups, elles sont partout, le terme est devenu “SWAG”
à tel point que de jeunes entrepreneurs ont honte de monter une entreprise classique, il faut absolument que ça soit appelé startup !

La multiplication de startups est une BONNE chose, mais encore faut-il comprendre ce qu’est une startup réellement, connaitre ses enjeux ! car cela a des répercutions sur la manière de gérer votre projet et de le mener à bien.

startup

Bien entendu un post sur un blog n’est pas suffisant pour s’étaler sur le sujet, pour cela il existe pas mal de littérature… pour les interessés vous saurez certainement trouver votre bonheur sur Amazon ou Google 🙂

Je ne prétends pas donner “LA définition” d’une startup, ni la recette miracle de sa réussite, je résume simplement ma compréhension du sujet, et essai de vous éviter certaines erreurs, libre à vous ensuite de creuser chacun des points et de le confronter à votre réalité.

1 – Qu’est ce qu’une startup ?

Voici comment je la définie

  • Une startup est une organisation temporaire, permettant de tester la viabilité d’un produit, d’un service ou d’une idée : Le produit ou le service proposé n’est pas forcément innovant, ni original,
    cela peut aussi bien être le nouveau téléphone controllable par la pensée qu’un écouteur dont la seul nouveauté est un meilleur confort pour l’oreil.
    d’ailleurs les startups qui réussissent le mieux sont celles qui n’essaient pas de défier Apple ou Google, mais plutot trouver des solutions simple à des problème du quotidien.
  • Une startup est une organisation très fléxible : elle doit être capable de s’adapter rapidement,
    de changer de vision et de cap pour donner toutes les chances à son produits de voir le jour, car si le produit ne sort pas au marché, tout l’investissement et le travail n’aura servi à rien, il faut donc savoir faire des concessions et des sacrifices.
    (a startup is an) organization formed to search for a repeatable and scalable business modelSteve Blank
  • Une startup n’est pas rentable : elle a besoin d’investissements humains et matériels assez conséquent pour croitre et atteindre sa vitesse de croisière.
    Le plus important ici c’est la croissance, c’est le facteur essentiel, c’est même LE PLUS important selon Paul Graham 
    “A startup is a company designed to grow fast. Being newly founded does not in itself make a company a startup. Nor is it necessary for a startup to work on technology, or take venture funding”Paul Graham

    ce qui nous mène à …

  • Une startup est sensé croitre très rapidement : c’est l’un des points essentiels, car les investisseurs (s’il y en a) ne mettront pas tout l’argent sur la table du premier coup.
    Une croissance rapide est un premier gage de confiance, et un indice de dynamisme et de bonne santé.
    C’est aussi ce qui différencie la startup de l’entreprise classique.

     

  • Une startup a deux issues possibles : murir ou mourir.

2 – Que se passe-t-il quand la startup devient viable ?

Quand la startup fait ses preuves, et devient rentable, elle se transforme en entreprise ordinaire,
elle dois donc réduire les risques, savoir se poser et se concentrer sur son/ses produits qui marchent.
savoir engager des personnes expérimentés et spécialisés pour mener à bien la suite de l’aventure.

L’autre option c’est la fusion ou l’acquisition : si votre startup propose un produit innovant qui interesse une entreprise déjà établie,
celle-ci pourra vous racheter le concept, ou racheter la structure en entier.

 

3 -Que se passe-t-il si la startup n’est pas viable ?

L’échec d’une startup n’est pas une fatalité, si votre idée échoue il ne faut pas tomber dans le piège de l’acharnement, il faut savoir tourner la page.
la fatalité c’est de ne pas apprendre de ses échecs.
plus rapidement vous tuez la startup non viable, plus vite vous pourrez repartir sur un nouveau concept, avec de l’expérience en plus, des idées en plus, une vision différente …. bref, que d’avantages !

Si vous décidez de lancer votre startup, il est important de bien comprendre son fonctionnement, ses enjeux, les risques auxquels vous vous exposez ainsi que les possibles débouchées.
Car une société ordinaire ne se gère pas de la même manière qu’une startup, et les erreurs managériales se payent vite et cher !

au Maroc il existe pas mal de projets interessants qui gagneraient à ne pas s’auto-désigner comme des startups, et inversement, d’autres devraient être plus courageux et oser la startup.

quelques bémols cependant, et pas des moindres : 
Il n’existe aujourd’hui au Maroc aucune solution de financement adaptée aux startups, les seuls fonds existant ont un fonctionnement archaïque et une bureaucratie tellement complexe … le temps nécessaire au déblocage des fonds est fatale pour les startups.
La loi Marocain ne distingue pas la startup de l’entreprise classique, les deux bénéficient des mêmes avantages et endurent les même difficulté, or comme dit plus haut, la flexibilité est indispensable pour une startup, et donc dans un écosystème avec des lois rigides, une économie rigide, et des institutions rigides, une startup à proprement parler ne peut exister.

pour les “startups” Marocaines il faut donc user de plus d’inventivité, et quelque contournements (des contorsions en fait),  aller chercher les financements ailleurs, ou parier uniquement sur la capital humain (et c’est loin d’être évident) …
mais c’est ça aussi l’esprit startup 😉 résoudre des problématiques, contourner les problèmes, trouver les solutions les plus rapides et les plus efficaces ….

 

4 – Quelques erreurs à éviter

  • Penser que la startup doit forcément proposer un produit hors du commun : comme dit plus haut, un produit simple qui permet de résoudre un problème du quotidien a toutes ses chances!
  • Penser que les startups n’existent que dans le monde de la technologie.
  • Penser que la startup peut être rentable dès son lancement.
  • Croire que son idée est unique : des milliers de gens pensent aux mêmes idées en même temps, des centaines les creusent, une dizaine tentera de créer le même produit, soyez le premier !
  • Inversement, sous estimer une idée : si vous avez bricolé un système qui facilite votre travail, ou celui de votre entourage, qu’il est réellement utilisé, il y a de fortes chances que ce dernier plaise à d’autres personnes, n’hésitez donc pas à le confronter au jugement du publique, et d’en faire un succès mondial 🙂
  • Le buzz est une chose le succès en est une autre : vous êtes passé à la télé ou dans une émission radio ? un site web parle de vous ? c’est très bien, mais n’oublier pas que la viabilité de votre société se mesure à sa capacité à vendre !
     si on parle de vous, il faut saisir l’occasion très rapidement pour convertir l’engouement en clients réels.
  • L’argent c’est le nerf de la guerre : vous êtes passionné l’argent ne vous intéresse pas trop car c’est l’auto-satisfaction qui compte ? on est tous comme ça, mais pour continuer à faire votre passion,
     il faut nourrir votre famille et payer vos employés, sinon ces derniers vous quitteront et vous ne pourrez plus exercer votre passion 🙂
  • Penser être capable de monter une startup seul : à moins d’être bon en management, en développement, en économie, en comptabilité, en marketing et j’en passe … il faut savoir s’entourer, dans un premier temps de gens compétant et flexibles, puis en personnes plus spécialisés plus calées.
     

     

5 – Enfin, voici une liste non-exhaustive de ce que n’est pas une startup

 1 – Un site web d’actualité, un blog ou un site e-commerce ne sont pas des startups.
 2 – Une web agency n’est pas une startup.
 3 – Un hébergeur web n’est pas une startup.
 4 – Un studio de développement de jeux n’est pas une startup
 5 – Un Freelancer/dévelopeur/graphiste n’est pas une startup
 6 – Cet article que vous êtes en train de lire, et le site qui l’héberge ne sont pas des startups non plus 😉 … hé oui !
 ….
 
 

 

J’espère vous avoir éclairer sur le sujet, et expliqué pourquoi la désignation startup n’est pas adéquate à tout type d’entreprises. 

Il n’est pas nécessaire de monter une startup pour être “cool”, vous n’avez pas besoin non plus qu’on parle de vous, l’autosatisfaction et la réussite d’un projet qui vous tiens à cœur (aussi ridicule soit-il pour les autres) n’a pas de prix.

ne gaspillez donc pas votre énergie à faire comme les autres, faites ce qui VOUS passionne, concentrez vous sur vos projet, et construisez votre succès … avec ou sans startup.

 



 

A lire également