l’idée de la création d’entreprises en ligne proposée par emaroc via le portail fikra.egov.ma se concrétise.


     1


Alaa-eddine

Il y a presque un an jour pour jour – le 24 février 2011 plus exactement – je découvrais le portail fikra.egov.ma ; un site qui permet à tout citoyen de soumettre des idées au gouvernement, ces dernières sont soumise au vote des internautes, et celles qui sont réalisables, jugées utiles et bien notées par le publique sont traitées par le gouvernement.

 

Je vous avoue qu’au départ j’étais assez sceptique et en même temps enthousiaste à ce type d’initiatives, j’ai donc proposé une idée que j’ai résumé ainsi : “Création d’entreprise simplifiée : démarches en ligne” que vous pouvez consulter ici.

Très vite l’idée à été largement diffusée et notée par les internautes, en une semaine elle a fini dans le top 10 des idées proposées et le 25 mars 2011 l’idée a été tagé comme “commencée”, et le 21 Juillet 2011 je postais un article à ce sujet après avoir trouvé un document affirmant qu’un projet de loi était en cours pour simplifier les démarches de création d’entreprise et les rendre possible en ligne ….

Ce matin j’ai reçu un email m’indiquant la concrétisation de ma proposition, et qu’un pilote sera mis en place avant la fin 2012 ! les démarches se feront via un guichet électronique unique, et le paiement des démarche pourra être fait en ligne.

J’espère que ce délais sera tenu surtout avec le bouleversement qu’a subit le gouvernement dernièrement, et que les entrepreneurs Marocains pourront enfin faire leurs démarches en ligne plus simplement. Ceci encouragera certainement plus de jeunes à sauter le pas pour entrer dans le monde de l’entreprenariat…

J’espère aussi que le gouvernement aille plus loin que ça, et met en place des statuts d’entreprises simplifiés, comme le statut auto-entrepreneur en France, ou il n y a pas de frais de création d’entreprise et ou l’entrepreneur n’est taxé que sur le chiffre d’affaire réalisé.

Ce genre d’initiatives, qui mettent en relation directe le citoyen avec le gouvernement est aujourd’hui possible grâce aux nouvelles technologies, et si elles sont utilisée à bon escient le Maroc pourra sauter plusieurs étape et être en concurrence avec les plus grands, car ce ne sont ni les idées, ni les talents, ni les moyens qui manquent aux Marocains ; ce qui manque c’est l’encouragement et la mise en valeurs des entreprises qui innovent !

 



 

A lire également