Une licence Open Source avec une dimension Morale/Islamique


     5


Alaa-eddine

Islamic/Moral Open Source Licence

Si vous êtes développeur logiciel, ou si vous vous intéressez au monde du logiciel libre, vous connaissez certainement l’existence d’un type de licences dites « libres » autorisant n’importe qui de réutiliser le code source du programme avec ou sans contraintes. Parmi ces licences on peut citer : la GPL, LGPL, BSD, Apache …etc

Ces licences ont chacune des propriétés et des conditions donnant plus ou moins de libertés aux développeurs qui reprennent les codes sources soumis à celles-ci, mais aucune n’a de clause liée à la « morale » interdisant par exemple la réutilisation du code dans tout ce qui peut porter atteinte à l’intégrité humaine, à la sensibilité des personnes, à la sécurité des plus faibles notamment les enfants …etc

C’est de là que m’est venue l’idée de proposer la mise en place d’une licence avec une dimension Islamique ou  morale  peu importe le nom, du moment que celle-ci interdise l’utilisation du code source dans certains domaines : sexe, drogues, alcool,  …etc

dernièrement suite à une discussion sur le groupe Facebook Geekopolis , j’ai évoqué de nouveau cette idée qui a semblé intéresser les participants, j’ai donc décidé de la concrétiser en écrivant cet article.

L’idée peut sembler étrange, mais si vous vous intéressez un peu à la finance, beaucoup appellent aujourd’hui à « moraliser » les marchés et de s’inspirer de la finance islamique pour rendre l’effet des crédits moins pervers. Cette licence morale/islamique a le même objectif, rendre l’utilisation du code source libre mais non perverse.

 

Pourquoi une telle licence ?

Moi en tant que musulman, si je développe un CMS libre dédié au e-commerce par exemple, je ne souhaite pas que ce dernier soit utilisé par des sites vendant de l’alcool, des drogues, …etc . Je ne veux pas non plus qu’un programme soit utilisé par des enseignes qui font du commerce pornographique. Et je suppose qu’il ne faut pas obligatoirement être musulman pour refuser que notre code source soit utilisé dans de tels domaines.

Nous sommes bien d’accord que ce n’est pas une licence écrite qui interdirait quelqu’un d’utiliser notre code sans respecter la licence, mais si cette dernière trouve du succès et est reconnue dans plusieurs pays, des actions en justice pourront être menées et contraindre à la respecter.

De plus si l’on raisonne d’un point de vue purement islamique, cette licence libère le développeur de la responsabilité quant à l’utilisation ultérieur de son code puisqu’elle prouve que son intention était bonne au départ et qu’il a tenu à le faire savoir.

 

Quel nom pour cette licence ?

Comme j’ai dit plus haut, ça m’importe le nom que porterait cette licence, IPL pour Islamic Public Licence, ou MoPL pour Moral Public Licence ou même Moroccan Public Licence   😉  … bref ce qui est important c’est qu’elle contienne des clauses morales.

Il pourra y avoir des variantes de plusieurs licences existantes avec ces clauses, on peut imaginer une dérivée de la BSD, une de la LGPL et une de la GPL …

 

Etapes suivantes

J’ai essayé de vous exposer mon idée le plus clairement et le plus simplement possible, mais comme c’est une réflexion personnelle l’idée n’est surement pas assez mure, il faudra donc voir l’aspect juridique/légal d’une telle licence, la première cible est bien entendu le Maroc puis les pays Arabes, puis le reste du monde si l’idée trouve du succès.

Je vous invite donc à partager ce post et à le diffuser largement auprès des développeurs, juristes, avocats …etc que vous connaissez.

En fonction des retours je mettrais à jours ce poste ou orienterez les discussions vers une autre page pour faciliter l’échange.

N’hésitez donc pas, toutes les idées sont bonnes à discuter, allant des aspects les plus simples comme le nom à donner à cette licence … jusqu’au aspect les plus complexes : juridique, légale, contractuels …etc

J’attends vos retours 🙂

Alaa-eddine KADDOURI



 

A lire également

 
  • Abdelkader Rhouati

    Je trouve que c’est assez normal qu’une personne exige les domaines et les secteurs pour les quelles son code ou son application doivent être utilisés. Une telle licence est à mettre en place, même si elle n’engagera personne, au moins une personne retrouvera la paix en étant détache de la responsabilité.
    très bonne idée !

  • sychedelix

    Le monde est petit on ponce à la même idée moi et un amie 😀 j’espère qu’on aura le temps d’on parler ensemble et surtout de la crée…

    Pour se qui est réalisation et concrétisation voir popularisation de la licence le soutien des Moufti/Chikh serait un atout majeur. Question juridique on à poncé à nous faire aidée par la FSF et essayer de la faire accepté comme licence libre à fin de faciliter la passage de licence telle que GPL, “MIT Licence”, BSD…

    Et finalement pour se qui est du nom je suis d’accord avec toi mais un nom utilisant le mot Islam serais bien plus convenable, genre Islamic Public Licence.

  • sychedelix

    J’ai oublier de noter que le logiciel libre serait plus convenable comme référence sachant que l’open source à des principes plus centré vers le coté pratique ce qui n’est pas compatible avec la vision islamique qui est plutôt étique donc plus proche du logiciel libre 🙂

  • Alaa-eddine

    Merci pour tes réaction sychedelix 🙂
    Concernant cette licence, j’ai proposé le mot islamique en référence à la finance islamique … le but n’étant pas de limiter l’utilisation du logiciel, il est inconcevable par exemple d’interdire l’utilisation d’un logiciel sous telle ou telle licence à un nom musulman …
    le 1er objectif, c’est de restreindre l’utilisation du code source dans un cadre morale, qui n’est pas forcement – que – islamique.
    Aussi, pour qu’une telle licence ai un poid et soit reconnue, il faut qu’elle soit largement utilisable et utilisée, ce n’est pas une licence destinée aux musulmans, mais à ceux qui souhaitent décourager l’utilisation immorale du code source.

  • sychedelix

    Ok je voie, mais pour l’interdiction de l’utilisation à non musulman je suis contre (je sais que ce n’est qu’un exemple) et bien sure le fais qu’elle soit islamique ne limite pas sans utilisation juste pour les musulman mais plutôt pour les valeur éthique qu’elle défend.