Acteurs du web au Maghreb, il est temps de vous intéresser sérieusement à la langue arabe.


    


Alaa-eddine

Nombreux sont les éditeurs de sites web et agences de com dans les pays du Maghreb qui donnent plus d’importance au contenu en langue français qu’a l’arabe ; Croyant que le français touche un publique plus large. C’est en tout cas la situation des pays Arabes francophones.

Or cette idée est complètement fausse, le taux de pénétration d’internet dans le monde arabe est en constante croissance, et les utilisateurs arabophones sur la toile a dépassé celui des utilisateurs francophones en 2010, mettant l’arabe à la 7ème place derrière l’allemand et devant le Français.

 

Sachant que ces chiffres datent de 2010 et que le taux de croissance des nouvelles technologies de la communication dans les pays arabes et beaucoup plus important que les pays européens (déjà couverts à presque 100%), il faut s’attendre à ce que le web arabophone gagne encore des places dans les années qui viennent.

Les géants du web du monde entier s’intéressent de plus en plus à ce publique. à titre d’exemple google et yahoo ont lancés des portails dédiés au monde arabe (ahlan, maktoob …etc), et lors des google days Maghreb (g|maghreb) qui se déroulent actuellement au Maroc, les ingénieurs de google ont montré à travers des démos et des applications que la langue arabe est au cœur de leurs stratégies de développement.

 

Pas encore convaincues ? Sachez qu’en offrant simplement une version arabe de votre contenu web actuel vous pouvez quasiment doubler votre taux de fréquentation voir plus. L’idéal reste cependant  d’adapter le contenu au publique, et de ne surtout pas proposer des versions traduites automatiquement qui pourraient faire fuir des visiteurs plutôt que de les attirer.



 

A lire également