M. Chami tient à Marrakech une rencontre d’information avec les acteurs économiques


    


MAP

M. Chami tient à Marrakech une rencontre d’information avec les acteurs économiques

S’exprimant à cette occasion, M. Chami s’est dit fier des différentes actions que mène la Chambre de commerce, de l’industrie et des services (CCIS) de la cité ocre en vue d’insuffler une nouvelle dynamique économique au niveau régional, relevant que l’ensemble des projets que la CCIS de Marrakech compte réaliser, connaîtront un grand succès et atteindront les objectifs fixés.

Après avoir mis en relief le rôle que jouent les Chambres de commerce dans la réalisation du développement local, M. Chami a fait observer que le nouveau projet de loi relatif à ces Chambres et qui sera prêt en 2011, constitue un arsenal juridique adéquat et conçu de manière à accompagner les différents développements que connaissent ces entités.

Le ministre a tenu à rappeler aussi que son département a mis en place trois stratégies novatrices à savoir ” Rawaj “, ” pacte national pour l’émergence industrielle ” et ” Maroc numérique 2013 “, lesquelles contribueront, sans nul doute, à réaliser le développement économique escompté.

Cette réunion qui s’est déroulée en présence notamment de Mme Latifa Echihabi, directeur de l’Agence Nationale pour la Promotion de la Petite et Moyenne Entreprise (ANPME), a été l’occasion pour M. Kamal Eddine Faher, président de la CCIS de Marrakech d’affirmer que le commerce interne joue un rôle pionnier dans la dynamisation de la vie économique au Maroc eu égard à sa contribution au budget général de l’Etat.

Il a mis en avant également l’intérêt particulier, dont ne cesse de bénéficier le secteur du commerce de la part du gouvernement, à travers la promotion d’une série d’initiatives de développement.

M. Faher a, par ailleurs, fait observer que la CCIS de Marrakech a élaboré une étude pour la création d’un projet économique édifiant “la Centrale d’Achat” qui se veut le premier du genre au Maroc, estimant que ce projet permettra la création d’un cadre de coopération entre les commerçants de la région en vue de faire face à la rude concurrence exercée par les grandes surfaces, d’autant plus qu’il contribuera à l’organisation de ce secteur de manière moderne.

Et d’ajouter que la CCIS de Marrakech ambitionne la création d’une pépinière des entreprises au niveau de la province d’Al Haouz ainsi que d’un centre de formation professionnelle dans différentes spécialités en conformité avec l’économie de la région, relevant que ce Centre se propose de former les jeunes dans différents métiers, tout en leur offrant des espaces professionnels pour une durée suffisante afin qu’ils puissent se lancer dans le monde des affaires.

Quant aux autres intervenants, ils ont insisté sur la nécessité de l’activation de la loi régissant les chambres de commerce afin qu’elles puissent jouer pleinement leur rôle, mettant l’accent sur le déficit que connaît la CCIS de Marrakech en termes de ressources humaines.

Ils ont tenu à indiquer, dans ce contexte, que le but est de permettre à cette entité de renforcer sa dynamique afin qu’elle soit à la hauteur de la place de choix qu’occupe la cité ocre tant sur le plan national qu’à l’échelle internationale.



 

A lire également