La journée sans portable organisée par un groupe Facebook a-t-elle apportée des résultats ?


    


Alaa-eddine

Des résultats concrets peut-être pas encore, mais pour la première fois au Maroc, un mouvement “virtuel” à la base, abouti à des questions au niveau du parlement.

 

Et c’est le Parti Authenticité et Modernité (PAM) qui a soulevé la question “des tarifs de télécommunication trop chers” au ministre du Commerce, de l’industrie et des nouvelles technologies M. Ahmed Réda Chami.

 

Le ministre socialiste répond que les tarifs ont baissé depuis juin 2000, date d’entrée en vigueur de la loi 06-99 relative à la liberté des prix et de la concurrence.
Malgrès tout, le Maroc reste parmis les pays ou l’on paye le plus cher une communication téléphonique : Une récente étude du cabinet de consulting jordanien, Arab Advisors Groupe portant sur 53 opérateurs de 19 pays du Moyen-Orient et Afrique du Nord conclue que le Maroc a les tarifs téléphoniques les plus élevés de la région !

M. Chami est catégorique : «les promotions proposées, de temps à autres, par les opérateurs des télécommunications au profit de leurs abonnés sont en-deçà des aspirations» de plus, ces promotions sont le plus souvent indecryptables pour le consommateur quant aux tarifs appliqués et aux conditions d’utilisation.
Le manque de confiance c’est installé entre les opérateurs téléphoniques marocains et leur client, et les nouveau venus ne semblent pas tirer les leçons des anciennes expériance au niveau de la communication. Rappelez vous la promo de lancement de l’offre INWI.

Quoi qu’il en soit, les choses bougent, et ce qu’il faut retenir de tout ca c’est surtout cette situation inédite ou un mouvement citoyen virtuel a pu pousser le parlement à se pencher sur une question dans l’interet du consommateur … ne serait-ce pas un nouveau moyen de pression citoyen et démocratique sur les entreprises qui exploitent leur monopole pour gagner un max sur le dos des consommateurs ?



 

A lire également