Développement durable et énergies propres au Maroc : bilan et perspectives


    


Alaa-eddine

energie solaire au maroc

Le Maroc a longtemps souffert du manque de ressources pétrolières. Contrairement aux autres pays arabes qui ont axés la plupart de leurs investissements sur l’or noir, le Maroc lui, n’avait pas le choix que d’importer mais aussi de trouver des solutions alternatives dès son indépendance.

Mais les temps sont entrain de changer, le monde entier se dirige actuellement vers les énergies  durables. Une tendance que la plupart des pays pétroliers ont laissée de coté pendant des années.

Entre centrales hydroélectriques, parcs éoliens et centrales solaires, le Maroc se retrouve naturellement en avance par rapport à ses voisins arabes dans le domaine des énergies vertes.

Certes, on est encore très loin de l’autosuffisance énergétique, mais nous avons une avance non négligeable qui nous permettra de développer ces énergies plus rapidement, une partie des investissements étant déjà amortie.

Potentiel des énergies renouvelables au Maroc

Avec sont désert d’un coté ces zones côtières (3 500 km) de l’autre, le Maroc dispose de gisements importants en énergies renouvelables, notamment pour l’éolien  et le solaire et  en particulier.

Au niveau du solaire, la pays peut compter sur un rayonnement moyen de 5 kWh/m²/j et pour l’éolien ; un potentiel de plus de 6000 MW.

Sans oublier la production hydraulique : Un potentiel significatif pour les microcentrales hydrauliques de plus de 200 sites exploitables et les Biomasse : 9 millions d’hectares de forêts.

Il faut dire que les ressources ne manquent pas, et les projets non plus !

Les projets déjà réalisés

L’éolien

Parc de AbdelkhalaK Torres

  • Situation géographique : 40 km à vol d’oiseau à l’Est de la ville de Tanger
  • Puissance installée : 50.4 MW
  • Productible annuel moyen : 226 GWh/an
  • Mise en service : 29 août 2000

Parc expérimental

  • Situation géographique : 40 km à vol d’oiseau à l’Est de la ville de Tanger
  • Puissance installée : 3.5 MW
  • Productible annuel moyen : 14.5 GWh/an
  • Mise en service : 24 octobre 2000

Parc de Essaouira

  • Situation géographique : Cap Sim (15 km au sud d’Essaouira)
  • Puissance installée : 60 MW en exploitation
  • Productible annuel moyen : 200 Gwh/an
  • Mise en service : en 2007

Parc de Tanger

  • Situation géographique : entre Tanger et Tétouan
  • La Puissance installée : 140 MW
  • Le Productible moyen annuel : 526,5 GWh/an

Le solaire

Solaire photovoltaïque non connecté au réseau

Electrification de 3163 douars comportant 44.719 foyers par kits solaires individuels dans le cadre du PERG à fin 2007 ;

Solaire photovoltaïque connecté au réseau

Installation de la centrale à Tit Mellil constituée de 1024 panneaux solaires d’une puissance totale de l’ordre de 50 KW a été inaugurée en 2007.

Cette centrale débite l’énergie produite sur le réseau national.

Installation d’une centrale de 150 KWc à l’aéroport Med V.

Solaire thermique : Chauffe-eau solaires (PROMASOL)

Installation de 240 000 m² de capteurs solaires

Mise en place du fonds de garantie de l’efficacité énergétique et des énergies

renouvelables (FOGEER), destiné à garantir les crédits d’investissement consentis

par les établissements de crédit.

Thermo – Solaire

La centrale thermo-solaire à cycle combiné de Ain Beni Mathar représente un nouveau moyen de production combinant l’énergie primaire d’origine fossile et les énergies renouvelables. D’une puissance de 472 MW dont 20 MW d’origine solaire, cette centrale.

Programme EnergiPro

Ce programme offre la possibilité aux autoproducteurs de produire leur électricité à partir des énergies renouvelables, en acheminant sur le réseau de transport l’électricité à partir des sites de production vers les sites de consommation;

L’excédent de production est racheté par l’ONE à un tarif préférentiel de +20 % par rapport à l’autoproduction par des moyens d’autoproduction non renouvelables.

Plusieurs industriels se sont regroupés en consortium pour totaliser des puissances en adéquation avec les gisements éoliens.

Un potentiel de 1000 MW à l’horizon 2012

  • Le Parc éolien de Tarfaya d’une puissance totale de 300 MW ;
  • Le Parc éolien de Touahar Taza d’une puissance totale de 100MW ;
  • Le Parc éolien de Laâyoune d’une puissance totale de 240MW ;
  • Le Parc éolien de Fom El oued (région de Laâyoune) d’une puissance totale de 200MW ;
  • Le Parc éolien de Tanger Sendouk d’une puissance totale de 60MW.

A noter que l’objectif sera de porter cette puissance à 5.000 MW d’ici 2030.

Les chantiers actuels

Solaire

Solaire thermique (production d’eau chaude sanitaire)

Installation de 240000 m² de chauffes eau solaires (CES) à l’horizon 2012 pour atteindre l’objectif de 440 000 m², le rendement est estimé à 40.000 m3/an. cette surface sera portée  à 1,7 million de m2 en 2020.

Solaire photovoltaïque

Réalisation de projets pilote de microcentrales photovoltaïques chez les particuliers; qui débiteront sur le réseau Basse Tension ;

Intégration du PV au niveau des applications énergétiques décentralisées, à Hauteur de 10 MW en 2012 et 80 MW à l’horizon 2020 ;

5 sites de production dont la puissance sera de  2.000 MW et dont la  mise en service sera étalée entre 2015 et 2020.

Les énergies renouvelables devront constituer 10 à 12% de l’énergie primaire en 2020 et 15 à 20% en 2030. A cette date, pour la production d’énergie, 100 micro-centrales hydroélectriques, de 3 à 300MW, devraient être construites pour un potentiel d’atténuation de 75 millions de tonnes-équivalent CO2.

A venir …

  • Un projet d’importation de gaz naturel dont l’étude sera lancée prochainement et dont l’objectif est de  porter à 20% la part du gaz naturel dans la consommation d’énergie en 2020.
  • Un projet de centrale nucléaire d’une puissance de 2 fois 1.000 MW, planifié entre 2020-2030.

A termes, ces projets permettront au Maroc d’avoir moins de dépendances aux énergies fossiles qui pèsent lourd sur la planète mais aussi sur l’économie du pays.

Une indépendance énergétique, même partielle, pourra booster le développement d’infrastructures modernes, et ouvrira d’autres marchés aux investisseurs potentiels.



 

A lire également