ESTO : Une convention pour la création d’un Centre Technologique en Mécatronique à Oujda


    


Alaa-eddine

Les limites de l’ingénierie classique sont devenues obsolètes avec l’avènement des nouvelles technologies de l’information et des sciences informatiques. Cela est d’autant plus vrai dans les domaines de la mécanique et de l’électronique, deux disciplines que les applications actuelles placent en parfaite synergie. En effet, la technologie a élargi le domaine de l’électromécanique en donnant naissance à des spécialités interdisciplinaires telle que la mécatronique. Génie relativement nouveau, qui intègre la mécatronique intègre la mécanique, l’électronique et l’informatique à temps réel. L’intérêt de ce domaine d’ingénierie interdisciplinaire est de concevoir des systèmes automatiques puissants et de permettre le contrôle de systèmes complexes.

 

Les systèmes mécatroniques se caractérisent par une aptitude à soutenir des systèmes mécaniques, que certains domaines scientifiques, tels que l’électronique, l’informatique embarquée, etc,  transforment en systèmes «intelligents».

 

De plus, l’importance de la Mécatronique a toutes les chances de s’amplifier en raison de la demande croissante aussi bien de l’industrie que du consommateur, ce qui aura pour effet immédiat de générer d’excellentes opportunités d’emploi pour les ouvriers, les techniciens et les ingénieurs dotés de ce savoir faire.

 

 

Secteurs d’application de la mécatronique :

 

Tous les marchés des transports sont concernés par la conception, la fabrication et la mise en œuvre des dispositifs mécatroniques. Elle constitue  actuellement une des bases de l’intelligence embarquée.

 

Le secteur automobile : la mécatronique accompagne l’augmentation du niveau d’équipement et l’intégration de fonctions de plus en plus complexes : systèmes pour l’aide à la conduite et la sécurité active (freins, roulements et pneus « intelligents »), optimisation énergétique du groupe motopropulseur thermique et/ou électrique (contrôle d’injection, de température, gestion de la charge électrique), systèmes de bord communicants, etc. La mécatronique joue bien évidemment un rôle prépondérant dans la tendance à l’hybridation et à l’électrification des véhicules par l’apport d’un pilotage et d’une optimisation plus fine des paramètres du ou des moteurs.

 

Le secteur aéronautique : la mécatronique intervient dans de nombreux systèmes de l’avion. Elle joue un rôle particulièrement important dans la tendance à l’électrification totale des commandes (fly-by-wire) opérée sur les avions de conception récente (Airbus A380, A400M, Boeing 787).

 

Le domaine ferroviaire : la mécatronique permet de réduire la taille des éléments moteurs et facilite leur intégration, elle est notamment employée par Alstom pour la conception des bogies articulés de la nouvelle automotrice grande vitesse (AGV).

 

L’industrie navale : la mécatronique intervient dans une moindre mesure pour les systèmes de gestion de l’énergie à bord.

 

Autres secteurs : Il est à noter que la mécatronique joue un rôle important dans le domaine de la production (machines-outils, robots…), particulièrement pour l’industrie des transports.

On retrouve aussi la mécatronique dans l’industrie agroalimentaire, les énergies renouvelables, l’électronique grand public, les machines de travaux publics et dans le secteur médical.

 

Formation en mécatronique à l’ESTO :

 

Consciente des enjeux et des besoins exprimés dans le cadre du pacte national de l’émergence industrielle, l’EST Oujda décide d’ouvrir une filière en Mécatronique. Le DUT mécatronique accrédité depuis la rentrée universitaire 2010-2011 est actif et opérationnel. Les techniciens supérieurs, lauréats de la dite filière sont  en mesure de concevoir, contrôler et commander des systèmes complexes mécatroniques et accessoirement de les dépanner.

Les diplômés du DUT Mécatronique sont capables d’intervenir à la fois sur la mécanique, l’électronique et l’informatique et de gérer les différentes étapes des projets industriels, avec la collaboration  des équipes de spécialistes. Ils maîtrisent ainsi les outils informatiques de DAO, de simulation et de pilotage de ces systèmes.

Le DUT concerne diverses activités industrielles (automobile, aéronautique, fabrication de machines intelligentes, matériaux, etc.) tant du point de vue de la conception de la production que des services attenants.

 

Insertion professionnelle :

 

Le lauréat de ce DUT pourra intégrer un large domaine professionnel et mettre en application ses acquis et son savoir faire dans les secteurs de l’automobile, de l’aéronautique, du ferroviaire, de la robotique, de la santé et dans tous les secteurs où la mécanique est associée à de l’électronique.

 

Quelques exemples de fonctions :

 

  • Au sein d’une concession ou d’un atelier automobile: Etablissement d’un diagnostic de panne ou de dysfonctionnement de véhicules en vue d’une démarche de réparation, ou de remplacement de pièces et composants.
  • en bureau d’études : étude de faisabilité, élaboration de cahiers des charges, conception et développement de systèmes automatisés et intégration des systèmes asservis, réalisation d’études techniques, de simulations et de prototypes, etc.
  • en préparation de la production : mise au point de machines (robots, moteurs) et mise en réseau ; finalisation et optimisation de processus électromécaniques ; support technique à la production (prototypage, démarrage série, approvisionnement, qualité).
  • en production : contrôle de l’acquisition et du traitement des données ; suivi et contrôle de la qualité de la fabrication,
  • au niveau du contrôle-qualité : détection des anomalies, analyse des situations critiques et élaboration du diagnostic afin de remédier aux problèmes constatés ; assistance technique auprès des opérateurs (formations, conseils…).
  • en maintenance : entretien des chaînes de production automatisées et des installations de sécurité ; mise en place des fiches de dépannage.
  • en service après-vente (SAV) : gestion du suivi des relations clientèle.

 

Partenaires du projet :

 

Pour renforcer la formation mécatronique et ses applications, l’ESTO a tissé des liens étroits de partenariat  et de collaboration avec des institutions nationales et internationales :

L’EST a initié récemment des programmes ambitieux de coopération avec des institutions américaines de formation professionalisante, Community Colleges ainsi qu’avec des industriels. Ces programmes sont financés, entre autres, par Higher Education for Development HED sous la tutelle du Département d’Etat Américain  à travers United States Agency for International Development (USAID.)   Dans le cadre d’appels à projets au profit de la région BMENA. Les partenaires dudit projet sont :

 

 

 

Partenaires internationaux :

 

–         Gateway Technical College, Kenosha, WI,

–         Francis Tuttle Career Center, Oklahoma,

–         Snap-on Incorporated, au Wisconsin

–         la Fundación para el Empleo Educación (EuropEFE), en Espagne,

–         Shoreline community college, WA,USA

–         Association for Career and Technical Education (ACTE), VA, USA

–         Business Educational Partnerships Group Inc (BEPG), Oklahoma, USA

Partenaires nationaux :

–         L’Université Mohammed Premier (UMP)

–         Conseil Régional de l’Oriental

–         L’Agence de Développement de l’Oriental (ADO)

–         Groupe ELEULJ (SICMACO)

–         WAGA Engineering et Distribution Maroc.

–         Renault Nissan Maroc (en cours)

 

Dans un premier temps, l’objectif du projet est de mettre en place une formation spécialisée en Mécatronique au profit des enseignants en matière de Diagnostic-Auto. Cette formation est susceptible d’être généralisée au secteur de l’aéronautique et à d’autres secteurs porteurs au Maroc, et par conséquent de former des étudiants dans le domaine des  technologies de pointe. Les formateurs Américains seront assistés dans cette tâche par un partenaire de taille, « Snap On Incorporated » Leader international qui détient plus de 70% du marché mondial en matière de diagnostic auto.

 

L’ambition, par la suite,  est de créer un Centre de Certification au sein de l’Université Mohammed Premier (UMP) Oujda, qui assurera la formation des formateurs au profit d’autres institutions et la certification de centres similaires à l’échelle nationale et régionale (Maghreb, Moyen Orient, Afrique, pays BMENA). Ainsi, cette ambitieuse initiative aura  un rayonnement national et international.

 

Ledit projet sera développé pleinement par la mise en œuvre d’un plan d’action sur un an, renouvelable. Le but étant d’élargir le projet afin de former des techniciens qualifiés dans un premier temps et ultérieurement, des ingénieurs en industrie automobile, aéronautique, etc.

Par l’échange d’expériences, d’experts et de stagiaires, il est convenu d’étendre  cette coopération à d’autres secteurs tels que les Energies Renouvelables, l’Agroalimentaire, etc.

 

 

 

 À travers ce premier projet de coopération institutionnelle entre l’UMP et Gateway Technical College, appuyé par des organismes potentiels de part et d’autre, nous aspirons à instaurer un partenariat fructueux et durable qui pourrait être pérennisé par d’autres projets.

 De même, un autre projet complémentaire portant sur l’entreprenariat «collaboration stratégique en entreprenariat »  vient d’être accepté pour financement et pour une durée minimum de 3 ans. Il s’agit de  partenariat entre l’ESTO avec : 

  • Gateway Technical College, Kenosha, Wisconsin, ,
  • Rock Valley College, Chicago, Illinois,
  • Wisconsin Business Incubator Association
  • National Business Incubation Association (NBIA).

 Dans ce cadre Gateway Technical College et Rock Valley College proposent de reproduire des programmes, des cursus, des activités et des services régionaux d’entreprise qui ont connu un grand  succès aux Etats-Unis.

Rock Valley College dispose du laboratoire (EIGERlab) de prototypage le plus développé aux États Unis et qui offre les méthodes les plus innovantes en matière de services de prototypage rapide pour les entrepreneurs de la région et les étudiants de l’EST et ceux de l’UMP en général.

Le laboratoire de  prototypage EIGERlab dispose de la technologie associée à un vaste assortiment de matériel de prototypage rapide pour transformer des idées novatrices et des concepts en modèles informatiques et, au moyen de la technologie, transformer celles-ci en objets physiques. En outre, EIGERlab partage avec le Maroc le même intérêt pour les secteurs de production à forte valeur ajoutée, tels que les technologies d’information et de communication, de l’aéronautique/aviation, etc.

Ce laboratoire consolide notre projet de création d’atelier mécatronique aux normes internationales.

Rappelons que ces deux projets  complémentaires, ont été retenus suite à des appels d’offres lancés par HED dans le cadre des programmes de soutien aux pays BMENA. Ils bénéficient aussi de l’appui de la Wilaya de la région orientale, du Conseil Régional de l’Oriental, de l’Agence de Développement de l’Oriental et du Centre Régional d’Investissement.

 

 

 

 

Estimation budgétaire du projet :

 

 

 

Montant

estimé

Engagement de l’ESTO

L’Agence de Développement de l’Oriental

La Région de l’oriental

Groupe ELEULJ

Partenaires Américains

HED

($)

U.S. Applicant Institution ($)

Construction

6.000.000,00Dh

1.500.000,00

3.000.000,00

1.000.000,00

Achat de matériel d’enseignement

5.999.153,80Dh

2.230.290.07

Marché n°5/2010

Accord de principe

Reste à préciser le montant

Accord de principe

Reste à préciser le montant

23.625,00

7.875,00

1.000.000,00

Engagé sur 2011

Formation

257.163,32 ($)

148.481,50

108.681,82

 



 

A lire également